Accueil  |  agenda  |  Cheval  |  indigence = élégance  |  &&&&& & &&&  /  &


CHEVAL - Antoine Defoort et Julien fournet CHEVAL - ballon + flûte à bec + computer

On s’est appliqué à concevoir ce spectacle comme un traité abstrait du ricochet au cours duquel on essaye de faire rebondir des objets mous (idées, concepts ou stratagèmes) sur des surfaces dures (écrans, guitares ou piano).

CHEVAL nous apparaît être un bon titre d'abord parce que c'est un bon titre, et deuxièmement parce qu'on y retrouve cette dualité trivial/majestueux qu'on affectionne tant. En outre, c'est très pratique de pouvoir parler d'un spectacle comme d'une bête, de pouvoir le trouver fougueux, ou malade, pénible, capricieux, ou doux.

Pour donner un tour dramatique à l'ensemble, on a convoqué sans vergogne des morceaux de musiques émouvants, mais pour dédramatiser un tant soit peu, on s'est attaché à les torturer, avec bienveillance toutefois, mais sans vergogne non plus.

Slides Cheval

Laissez-moi vous donner une idée de la manière dont ce spectacle va se dérouler en faisant la liste des résolutions que j'ai prise pour sa conception :

1ère  bonne résolution pour le spectacle: On traite du rebond, des bruits de la vie et d'autres trucs en restant dans une matérialité au mieux plastique, au pire spectaculaire.
2ème bonne résolution: Je m'amuse comme un fou à  mettre au point un dispositif technique ambitieux
3ème bonne réso: J'arrête d'expliquer les choses sans arrêt comme un maniaque.
4ème B.R.: J'arrête de me faire emmerder par les dispositifs techniques à  la con qui foirent tout le temps.
5ème: Ma posture sera idéalement une sorte d'iconoclastie jeanfoutre et néanmoins pertinente, tout en prenant garde à  rester bienveillant, voire consensuel.
6ème bonne réso.: Je persévère un peu pour cette histoire de dispositif technique
7ème: Je vise aussi une certaine cohérence entre les différentes phases de réalisation, i.e. si on rigole (au sens large) le jour J, c'est qu'on aura rigolé (au sens large) avant.

ici, une captation intégrale digne de ce nom réalisée par arte live web pour le festival temps d'images le 10 octobre 2009 :